Campagne 2020 – Armes nucléaires

Les Nations Unies ont fixé le 21 septembre comme « journée internationale de la paix », afin que toutes les occasions y soient saisies de « promouvoir les idéaux de la paix ». Dans ce cadre, le mouvement pour la paix belge appelle depuis plusieurs années les villes et communes de Belgique à participer à cette journée en hissant le drapeau de la paix sur les bâtiments communaux. Le nombre de communes qui participent à cette action augmente d’année en année.

Cette année, nous proposons de porter une attention particulière sur les attaques nucléaires dont ont été victimes les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki, les 06 et 09 août 1945. Il y a exactement 75 ans, en effet, deux bombes nucléaires ont rasé ces deux villes. Plus de 200.000 personnes ont été tuées. D’innombrables personnes ont été marquées à vie ou mutilées. Des événements horribles qui n’ont malheureusement pas empêché une course mondiale à l’armement nucléaire. Aujourd’hui, 14.000 armes nucléaires sont déployées dans le monde. Des armes qui représentent une menace inacceptable pour l’ensemble de l’humanité.

Depuis de nombreuses années, le mouvement de la paix fait du démantèlement de ces armes de destruction massive, menaçant la vie humaine, une priorité politique. Aujourd’hui, un désarmement nucléaire complet est désormais possible si tous les pays signent le Traité d’Interdiction des armes nucléaires de l’ONU, conclu en juillet 2017. A ce jour, 81 Etats l’ont déjà signé et 38 l’ont ratifié. Ce Traité entrera en vigueur dès que 50 pays l’auront ratifié. Malheureusement, la Belgique ne figure pas encore dans la liste. Au contraire, notre pays abrite depuis plus d’un demi-siècle des bombes nucléaires étasuniennes. Celles-ci doivent bientôt être remplacées par de nouvelles ogives, plus petites et plus facilement déployables.

En arborant le drapeau de la paix la semaine du 21 septembre, votre commune participerait à la demande d’une Belgique sans armes nucléaires dans un monde sans armes nucléaires ; afin que l’horreur d’Hiroshima et Nagasaki ne se reproduise plus jamais.

Nous vous demandons :

  • De nous faire savoir avant le 16 septembre si votre commune participe à la campagne « Drapeau de la paix 2020 » (pour ce faire, merci d’envoyer un courrier à l’adresse postale de la CNAPD ou d’envoyer un email à info@journeedelapaix.be)
  • De hisser le drapeau de la paix sur l’hôtel de ville et/ou sur d’autres bâtiments communaux.
  • De communiquer autour de la question de l’arme nucléaire et de la participation de votre commune à cette action via vos canaux de communication habituels ; et de proposer des activités pédagogiques autour de cette thématique. Une proposition de texte ainsi que des propositions de matériel pédagogique sont disponibles sur notre site : www.journeedelapaix.be)

Que pouvez-vous faire en plus ?

  • Signer la proposition de lettre ouverte que nous soumettons à toutes les Bourgmestres et à tous les Bourgmestres de Belgique. Cette lettre ouverte est jointe au présent courrier. Vous le lirez, elle veut insister sur la nécessité d’un débat démocratique ouvert et transparent autour du stationnement d’ogives nucléaires en Belgique. Votre signature est à envoyer par courrier postal à l’adresse de la CNAPD ou par e-mail à l’adresse : info@journeedelapaix.be ;
  • Signer le « ICAN Cities Appeal », afin de marquer le soutien de votre commune pour le Traité d’interdiction des armes nucléaires des Nations Unies et pour sa signature par la Belgique (cet appel international est joint au présent courrier) ; 
  • S’assurer que les investissements communaux ne participent pas à la production, au développement ou à la maintenance des armes nucléaires.
  • Proposer un lieu de mémoire permanent des attaques nucléaires contre Hiroshima et Nagasaki, au travers d’un mémorial ou via la dénomination d’une rue ou d’une place.